Car si l'on nous sépare de Lisa Stromme


Une interprétation sensuelle, enchanteresse de la genèse du Cri d’Edvard Munch, l’un des tableaux les plus connus au monde « Je me mis au défi de prononcer son nom au grand air, marchant avec vigueur pour assourdir le son de ma voix. Je commençai par murmurer tout doucement ces deux mots qui sentaient le soufre. Puis je lâchai son nom à voix haute. Edvard Munch. » Norvège, 1893. Le petit village de pêcheurs d’Åsgardstrånd se prépare à l’arrivée de la noblesse mais aussi à celle d’un cercle d’artistes très controversés, la Bohême de Kristiania. Tous viennent profiter du fjord, dont la lumière estivale décuple la beauté. Johanne Lien, la fille d’un modeste fabricant de voiles, devient le temps d’une saison la servante de l’impétueuse Tullik Ihlen. La jeune femme l’entraîne dans sa passion pour Edvard Munch, dont les toiles scandalisent les estivants. Johanne est captivée par l’émotion brute qui se dégage de l’œuvre du peintre et accaparée par la liaison secrète qu’il entretient avec Tullik. Mais très vite, elle comprend qu’elle devra dissimuler bien plus que des rendez-vous amoureux…
 
Broché: 336 pages 
Editeur : HarperCollins (1 mars 2017)
Format : Format Kindle 
Taille du fichier : 4706 KB 
Nombre de pages : 334 pages
Prix Kindle 12€99 Prix Broché 19€90 Lien d'achat



Johanne est une jeune fille de 16 ans, qui aime cueillir des fraises, elle aide aussi sa mère aux tâches ménagères mal gré la sévérité de cette dernière. Un jour, cette dernière, lui annonce qu'elle travaillera pour la famille Ihlen en tant que servante. Sera-t-elle bien traitée par ses patrons ?
Ce roman se passe à la fin des années 1800, 1893, pour être précise, jusqu'en 1947, à cette époque, les classes sociales ne se mélangées pas. C'est ce que va apprendre notre héroïne, qui va se montrer réceptive au moindre ordres de ses patrons, j'ai été surprise par sa force de caractère qui au début m'a fait m'interroger, allait-elle avoir la force nécessaire pour servir ses patrons ? Mais aussi surprise par le lien qu'elle tisse avec Régine, l'une des filles Ihlen surnommées Tullik, j'avais plus cru avoir affaire à une jeune fille de bonne famille pourrie gâtée, mais j'ai vite changé d'avis, c'est une jeune femme simple et généreuse qui ne veut qu'une chose vivre sa vie comme elle l'entend. Le pourra-t-elle ? Puis j'ai été scotchée par les actes de Régine, qui met tout en œuvre pour vivre son histoire d'amour avec Munch, un artiste-peintre. Pourront-ils être heureux ensemble ? Munch, lui, je ne l'ai pas bien cernée, un coup, il est joyeux et plein d'entrain, un autre, il se ferme comme une huître, mais au fil des pages, j'ai bien compris qu'il était ainsi à cause de son métier.
Cette histoire m'a énormément plu, j'étais happé, captivé et curieuse de connaître le dénouement, faut bien dire que la plume de l'auteur sait nous tenir en haleine dès le début et nous prendre dans ses filets. J'ai passé un très bon moment de lecture, je ne peux que vous conseillez de lire cette histoire qui vous passionnera comme elle m'as passionné, j'en suis certaine.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Calendar Girl, Tome 6 : Juin de Audrey Carlan

Calendar Girl Août de Audrey Carlan

Calendar Girl Juillet de Audrey Carlan